SULAWESI

mardi 4 octobre 2011

MAKASSAR

Makassar, anciennement Ujung Pandang, est le « chef lieu » de l’île de Sulawesi, auparavant appelée Célèbes. La ville compte 1,6 millions d’habitants. Pas grand chose à y voir, hormis l’immanquable port de Pelabuhan Paotere au nord de la ville, grouillant d’activité, où de nombreuses personnes s’affairent à charger et décharger les bateaux sous une chaleur écrasante. Une profusion de « kapal pinisis »,  goélettes traditionnelles Bugis en bois, robustes et ventrues (aujourd’hui équipées de moteurs) masquent la ligne d’horizon.

P1070698

Port de Pelabuhan Paotere

P1070706

 

P1070713

P1070714

P1070718

Un village le long du chenal

P1070719

P1070722

P1070725

 Bateaux et kapal pinisis (en arrière plan)

P1070726

P1070733

P1070734

Au terme de notre visite, au bout du quai principal, nous remarquons un vieux monsieur contournant le haut mur d’enceinte et nous décidons de le suivre afin de ne pas retourner sur nos pas. Nous empruntons une passerelle rustique et bancale en bois qui nous mène – au terme d’un numéro d’équilibriste – au beau milieu d’un village de pêcheurs pittoresque aussi coloré que crapoteux. Le genre d’endroit que nous adorons… Un dédale de ruelles très étroites où il fait bon s’y perdre, à la rencontre des gens et de leur quotidien. Nous sommes accueillis avec de larges sourires et des « Hello sir ! » en pagaille. Les gamins viennent à notre rencontre tout comme les adultes qui demandent également à être pris en photo.  On nous interpelle à chaque instant et malgré la barrière de la langue nous réussissons à communiquer entre nous. Une véritable aubaine. Les rires fusent dans tous les sens.  Ah, l’Asie, quel accueil, c’est génial.

P1070745

P1070747

P1070748

P1070751

P1070753

P1070754

P1070755

Séchage du poisson

Une heure et demie plus tard, nous quittons  ce « village dans la ville » mais après ces hasardeuses déambulations nous ne savons plus exactement à quel endroit nous sommes désormais. De plus, il n’y a aucune voiture dans le coin mais par miracle nous croisons un taxi qui nous ramène dans le centre ville. Nous revenons de cette balade épique avec une banane et une pêche communicatives. Ce soir au menu c’est « nasi goreng tinta », riz frit aux calamars et leur encre.

 

P1070708               P1070723               P1070757

Marins - Découpe du poisson - Nasi goreng tinta

 

Posté par sergioseb à 12:20 AM - Permalien [#]

mercredi 5 octobre 2011

MAKASSAR - TANAH BERU - PANTAI BIRA

En route pour Bira, nous faisons une halte au chantier naval de Tanah Beru, où des charpentiers de marine construisent les fameux bateaux Bugis en bordure de plage sous les cocotiers. Ils utilisent des techniques ancestrales : pas de clous mais uniquement des chevilles de bois.

P1070759

Salines sur la route vers Bira

P1070760

Chantier naval de Tanah Beru

P1070765

P1070767

P1070768

Maison traditionnelle Bugis

Puis arrivée à Bira Beach à 190 km au sud-est de Makassar pour une petite halte d’une nuit, juste le temps de profiter de sa plage de sable blanc et de ses eaux turquoises. Déserte en semaine, cette petite station balnéaire est envahie le week-end par les habitants de Makassar qui y débarquent en masse. Nous y croisons plus de chèvres que de touristes.

P1070773

Bira

P1070778

P1070783

Plage de Bira

 

Posté par sergioseb à 12:45 AM - Permalien [#]
jeudi 6 octobre 2011

PANTAI BIRA - PAYS KAJANG - SENGKANG

 

En route pour Sengkang, nous visitons un village Towa en pays Kajang. Avant de pouvoir rencontrer la tribu des Amma Toa, il faut tout d’abord faire une halte chez le chef du village, où l’on nous habille « couleur locale » : tout en noir de la tête aux pieds. Volontairement coupés de la civilisation moderne, sans électricité, cette tribu s’efforce de conserver ses coutumes ancestrales très respectueuses de la nature. Notre guide (qui nous sert également d’interprète)  nous fait entrer dans une maison sur pilotis où trois anciens tout de noir vêtus , nous accueillent assis en tailleur sur des nattes de bambou. L’Intérieur est très sobre voire minimaliste : quasiment aucun meuble. Chose incroyable, il s’avère que ces personnes n’ont jamais quitté le village de leur vie. Les plus jeunes leur apportent leur nourriture. Mais ces coutumes tendent à disparaître avec les nouvelles générations qui aspirent à plus de modernité et de confort.

P1070796

P1070803

P1070804

P1070806

Puis nous arrivons à Sengkang, point de départ pour la découverte du lac Tempe prévue demain matin.  Très  peu d’infrastructures touristiques dans cette ville majoritairement musulmane. L’hôtel le plus correct de cette bourgade est complet et nous logerons donc ce soir dans une chambre borgne des plus rustiques, glauque au possible mais qui a tout de même le mérite de nous déclencher  un fou rire, tellement elle est kitsch. Cerise sur le gâteau, elle se situe à côté de la salle de prière où règne une intense ferveur.

Posté par sergioseb à 12:59 AM - Permalien [#]
vendredi 7 octobre 2011

SENGKANG - LAC TEMPE - RANTEPAO

 

Ce matin, nous embarquons à bord d’une longue pirogue à moteur pour rejoindre un village de pêcheurs flottant au beau milieu du lac Tempe.  Les couleurs sont magnifiques au lever du soleil. Le ciel (qui se reflète dans l’eau) et le lac ne font qu’un. Un paysage qui ravirait plus d’un aquarelliste.  Des nuées de grues, de hérons et d’aigrettes s’envolent à notre passage. Magnifique. Nous croisons également des pêcheurs qui lancent leurs éperviers à l’eau. De temps à autre, nous ressentons des frottements provenant du fond de la pirogue, qui file à vive allure sur un lac si peu profond à cette période l’année que nous venons de nous  échouer…  Nous devons faire un choix : un seul d’entre nous peut continuer vers le village flottant. Le choix est vite fait, le plus lourd étant Serge, c’est lui qui débarque. Hadi, notre boat man allège au maximum la barque en ôtant les caillebotis recouvrant  le fond du bateau et les balance sur un tapis de jacinthes d’eau sauvages pour créer un petite plate forme servant au puni.  Et voilà Serge, planté au beau milieu de nulle part avec pour seule compagnie des centaines d’oiseaux dans un décor paradisiaque. Pas un bruit, grand moment de quiétude. Gros moment de solitude aussi lorsqu’il pense à l’éventuelle visite de bestioles genre serpent ou autres…

P1070813

Rivière reliant Sengkang au Lac Tempe...

P1070815

bordée de nombreuses mosquées

P1070816

P1070819

P1070821

Oiseaux et jacinthes sauvages sur le lac tempe

Pendant ce temps, Seb parvient sans encombre au centre du lac dans le village lacustre où les pêcheurs font sécher les poissons sur de grandes plateformes en bois ou sur des claies.

P1070842

Hadi relève les filets dans très peu de profondeur

P1070846

Séchage du poisson

P1070847

P1070848

P1070849

Oeufs de poissons consommés frits (à droite)

P1070852

Cuisine

P1070853

P1070858

   P1070875

Route vers Rantepao

P1070877

P1070881

Nasi Campur devant la "montagne érotique"

Retour à Sengkang puis direction le pays Toraja que nous atteignons après trois heures de route et après être passé sous une porte construite selon l’architecture traditionnelle d’un Tangkonan (maison Toraja). Les paysages changent du tout au tout. Les plaines sèches font place aux montagnes couvertes de rizières à  l’approche de Rantepao où nos logeons. Cette petite bourgade située au cœur du pays Toraja, elle est le point de départ idéal pour rayonner vers les différents sites.

Posté par sergioseb à 01:04 AM - Permalien [#]
samedi 8 octobre 2011

SUD DU PAYS TORAJA : LEMO - KAMBIRA - TAMPANGAILO

Le pays Toraja aux traditions séculaires se trouve à dix bonnes heures de route de Makassar. C’est l’endroit incontournable le plus visité de l’île de Sulawesi.  80 % des torajas sont chrétiens, majoritairement  protestants. L’autre partie de la population est soit musulmane soit animiste.

Les rites funéraires très élaborés, et immuablement enracinés dans le quotidien des habitants et le rapport à la mort  si particulier perçu lors de nos visites de différents sites mortuaires, constituent certainement l’expérience la plus marquante et la plus fascinante que nous ayons vécue durant ces deux jours de visite.

P1070888

Une Tangkonan, maison traditionnelle Toraja

Les tombes du site de Lemo sont creusées dans les falaises rocheuses.  Les Tau-tau , effigies en bois sculptées à l’image du défunt vous  tendent les bras du haut de leurs balcons et protègent ainsi la famille du défunt. Seuls les personnes riches et les nobles ont droit à leurs effigies.

P1070891

Tombeaux et Tau-Tau à Lemo

P1070894

P1070910

P1070911

P1070917

P1070918

P1070919

Jour de marché

P1070920

P1070922

Tabac et noix de bétel

P1070923

P1070925

P1070927

Café

P1070928

          

Ce petit tour au marché nous a bien creusé. Nous en profitons pour déguster une spécialité de la cuisine toraja, le "pa'piong" : poulet à la noix de coco et à la citronnelle mijotés dans un bambou.

P1070921            P1070926         P1070957

Les enfants dont les dents n’ont pas encore poussées sont placés à leur mort en position debout dans le trou creusé dans un tronc d’arbre. Ils  continuent ainsi à grandir en même temps que ce dernier.

P1070938

Tombes pour bébés près de Kambira

P1070940

P1070930

P1070946

Site funéraire de Tampangailo

P1070949

P1070951

P1070954

P1070956

Posté par sergioseb à 09:00 AM - Permalien [#]


SUD DU PAYS TORAJA : LONDA - KETE KESU

Le site de Londa se différencie de celui de Lemo de part ses cercueils suspendus au parois rocheuses et d’autres entassés dans les grottes calcaires.

P1070960

P1070961

P1070963

Offandes en fleurs et cigarettes....

Pour avoir sa place au balcon et avoir son Tau-Tau, il faut sacrifier au minimum 25 buffles lors de la cérémonie des funérailles mais ce nombre dépasse parfois la centaine. Quant on sait qu’un buffle peut coûter plus de 6000 euros, c’est une véritable folie !

P1070966

P1070967

P1070968

P1070969

Cercueils suspendus

P1070977

Cercueils entassés dans les grottes

P1070981

P1070984

P1070989

P1070990

P1070992

Fumer tue

P1070994

Les villages traditionnels à l’architecture unique sont souvent construits selon le même plan : un alignement de Tangkonans (maisons traditionnelles) fait face à un même alignement de greniers à riz. Ils sont séparés par une large allée centrale.

L’épais toit en bambou des Tangkonans évoque pour certains la forme d’un bateau et pour d’autres la forme des cornes de buffles. Les murs extérieurs en bois sont sculptés et les motifs peints en rouge, jaune, banc et noir. Le nombre de cornes de buffles (animaux sacrifiés) parfaitement alignés sur la devanture de chaque maison reflète la position sociale du propriétaire, reflet fondamental pour les torajas nobles de leur identité, de leur statut social et de leur activité rituelle.

Le village de Kete Kesu, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en est l’un des plus beaux exemples.

P1080001

Village de Kete Kesu

P1080003

P1080005

P1080014

P1080015

P1080016

P1080019

P1080020

Grottes mortuaires et cercueils suspendus de Kete Kesu

P1080023

P1080025

               P1080028               P1080026               P1080035

P1080040

P1080044

P1080051

 Autre spécialité de la cuisine toraja (et oui il y a encore de l'apétit après tous ces squelettes !) : poisson à la sauce noire.

 

 

Posté par sergioseb à 02:00 PM - Permalien [#]
dimanche 9 octobre 2011

NORD DU PAYS TORAJA : PALAWA - SADAN - BATUTUMONGA - LOKO MATA

Notre village préféré : Palawa

P1080055

P1080058

P1080060

P1080065

P1080068               P1080066               P1080070

P1080072

P1080073

Le village de Sadan est particulièrement décoré et pour cause : il se prépare à une cérémonie funéraire. Malheureusement pour nous ce ne sera pas pour aujourd’hui, les habitants préférant se rendre à l’église en ce dimanche.  Il ya deux étapes dans la vie des torajas : la naissance et la mort. Les funérailles donnent lieu à d’immenses rassemblements où chaque invité apporte une offrande à la famille du défunt. De nombreux sacrifices sont alors pratiqués (cochons, buffles) dans le but d’assurer au défunt la vie éternelle dans l’au-delà et afin d’assurer également la sécurité de ses descendants. Le buffle est un animal sacré qui permet justement à l’âme du défunt d’atteindre le paradis en voyageant sur son dos. Pour endiguer ces massacres, le gouvernement indonésien a dorénavant instauré une taxe sur chaque animal égorgé lors des cérémonies.

P1080076

Village de Sadan

P1080078

P1080079               P1080077               P1080080

P1080103

Paysages au alentours du village de Batutumonga

P1080107

P1080113

Rizières en terrasses

P1080108

Spa

P1080115

P1080119

P1080120

Site funéraire de Lokomata

P1080121

P1080122

P1080123               P1080125              P1080126

Offrandes diverses

P1080129

 

                             

Posté par sergioseb à 02:31 AM - Permalien [#]

NORD DU PAYS TORAJA : BORI

P1080131

P1080135

Mégalithes composant un ancien lieu de cérémonies à Bori

P1080141

P1080152

Posté par sergioseb à 02:33 AM - Permalien [#]
lundi 10 octobre 2011

RANTEPAO - MAKASSAR

P1080158

Dîner mémorable de gambas et de calamars au restaurant "Kios Semarang" à Makassar

Posté par sergioseb à 02:36 AM - Permalien [#]
mardi 11 octobre 2011

MAKASSAR - MANADO - GANGGA ISLAND

Ce matin nous embarquons pour 01h15 de vol à bord d’un appareil de la compagnie low-cost « Lion Air » destination Manado au nord de l’île. Une heure de route plus tard à travers de somptueux paysages de jungle épaisse (dissimulant des mines d’or clandestines), nous arrivons à l’extrême nord de l’île où un bateau nous attend pour rejoindre en 20 minutes l’île de Gangga. C’est là que nous avons décidé de passer quelques jours de farniente dans ce petit coin de paradis.

 P1080199

P1080209

P1080271

P1080274

P1080276

P1080278

P1080281

P1080223

P1080229

P1080288

Posté par sergioseb à 02:37 AM - Permalien [#]
jeudi 13 octobre 2011

VILLAGES DE GANGGA ISLAND

La visite de l’île est très pittoresque.  Les habitants  sont d’une grande gentillesse aussi bien dans le premier village catholique que dans le deuxième, musulman. Les deux communautés - quasiment tous des pêcheurs Bajaus - vivent en parfaite harmonie. Ils utilisent principalement de grandes plateformes à carrelets (filets), typiques de ce peuple de marins.

P1080241

Village catholique 

P1080238

Ecoliers

P1080236

Grandes plateformes à carrelets

 P1080239

P1080242

P1080268

P1080244

P1080270

P1080247

P1080251

Village musulman et sa mosquée

P1080255

P1080257

Ecoliers

P1080261

P1080249

P1080263

P1080264

P1080266

 

Posté par sergioseb à 02:39 AM - Permalien [#]
samedi 15 octobre 2011

GANGGA ISLAND - MANADO - MAKASSAR - JAKARTA- KUALA LUMPUR

P1080289

P1080291

Posté par sergioseb à 02:40 AM - Permalien [#]


Fin »